Marraine : Danielle BRIOT

Danielle BRIOT

L'éditorial de la marraine - Été 2018

Tous les trois ans,  à chaque fois dans un pays différent, se tient l’Assemblée Générale de l’Union Astronomique Internationale qui réunit environ trois mille astronomes professionnels. En août dernier, l’Assemblée Générale a eu lieu à Vienne, en Autriche. Au cours de cette Assemblée Générale, sont votées des résolutions, le plus souvent très techniques, qui ne concernent alors que les astronomes qui travaillent dans le secteur concerné. Notons cependant une exception notable : en 2006, au milieu d’un essaim vibrionnant de journalistes, cette Assemblée Générale, en réunion à Prague a retiré à Pluton son rang de planète pour le classer dans une catégorie nouvellement définie : les planètes naines. Aujourd’hui, la 4ème résolution sur laquelle les astronomes ont eu à se prononcer à Vienne le 31 août dernier est particulièrement intéressante.

Tous les astronomes, qu’ils soient professionnels ou amateurs, connaissent la très célèbre loi de Hubble. Cette loi, nommée à partir de l’astronome Edwin Hubble (1889-1953), exprime que les galaxies dans l’Univers s’éloignent les unes des autres à une vitesse relative proportionnelle à leur distance. C’est la fameuse loi d’expansion de l’Univers qui est assurément l’une des lois les plus importantes de l’astronomie. Or on sait que la théorie de l’expansion de l’Univers a d’abord été formulée par l’astronome belge Georges Lemaître (1884-1966) en 1927 en français dans les Annales de la Société Scientifique de Bruxelles, revue relativement peu diffusée, en particulier aux Etats Unis d’Amérique. Cet article traduit en anglais, a été publié en 1931 dans Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, qui est une des plus importantes revues pour la publication des résultats d’astronomie. Cependant, il y manquait en particulier la partie de l’article original faisant mention de la fuite des galaxies et de l'expansion de l’Univers. Entretemps, Edwin Hubble avait publié en 1929, dans Astrophysical Journal, revue américaine également très importante, un article sur la fuite des galaxies, article à partir duquel est née la célèbre loi qui porte son nom. Or on sait que Hubble et Lemaître se sont rencontrés à la troisième AG de l’UAI à Leiden en 1928 et qu’ils ont discuté de ce sujet. Pourquoi Lemaître a-t-il supprimé cette partie importante de ses découvertes dans la version anglaise de son article, publiée postérieurement à l’article de Hubble ? Les historiens des sciences ont plusieurs interprétations possibles à ce sujet. Quoi qu’il en soit, l’Union Astronomique Internationale propose en 2018 une résolution pour que la loi de Hubble soit désormais appelée la loi de Hubble-Lemaître. Un pré-vote a eu lieu à mains levées approuvant cette proposition à une forte majorité. Quelques remarques ont suggéré que c’était ouvrir la porte à de nombreuses modifications analogues, et que la formulation loi de Lemaître-Hubble serait plus logique. A cette dernière suggestion, il a été répondu, sans convaincre l’auditoire, que la formulation loi de Hubble-Lemaître était plus harmonieuse d’un point de vue phonétique. Probablement afin d’éviter toute contestation ultérieure, un vote électronique doit avoir lieu dans les semaines suivantes, vote qui doit toucher un nombre plus important de participants, membres de l’Union Astronomique Internationale.

Bien sûr, on peut se demander en quelles autres circonstances a pu également être oublié le rôle que certains scientifiques ont joué dans des découvertes fondamentales et dans l’obtention de résultats importants.

Danielle BRIOT
Astronome à l'Observatoire de Paris
Marraine d’A toi les Etoiles

Biographie

Astronome-astrophysicienne à l'Observatoire de Paris Danielle Briot mène ses recherches parallèlement sur plusieurs sujets : l’astrophysique des étoiles bleues, les planètes extrasolaires et la recherche de la vie dans l’Univers, ainsi que sur l’histoire de cette  science en pleine expansion qu’est l’astrobiologie. Elle se consacre également à la diffusion de l'astronomie avec des cours, des articles de popularisation de la science, et de nombreuses conférences tant en région parisienne qu'en province. Elle participe à l’enseignement destiné aux professeurs à l’observatoire de Paris-Meudon. Depuis plus d’une quinzaine d’années, elle a développé cette forme d’enseignement spécial qui consiste à faire découvrir l’astronomie à des détenus par des cours, des conférences et même des observations nocturnes dans différentes prisons à Paris et en province. 

Ses résultats scientifiques sont publiés dans des revues spécialisées, par exemple Astronomy and Astrophysics, Astrobiology, International Journal of Astrobiology, ainsi que dans des comptes-rendus de colloques et congrès scientifiques. Elle a contribué à un livre sur l’histoire de l’astrobiologie et à un livre sur la formule de Drake, qui concerne la probabilité d’entrer en contact avec une civilisation extraterrestre.

Pendant 3 ans, en co-signature, elle a publié chaque mois dans la revue l’Astronomie des articles d’initiation sur l’astrophysique des étoiles. Ces articles ont été réunis pour former un livre « Ce que disent les étoiles » dont le but est de faire connaître au plus grand public ce que sont les étoiles, comment et pourquoi elles brillent, comment elles naissent, vivent et meurent. Elle a ensuite publié dans la même revue pendant 2 ans des articles sur les planètes extrasolaires.

Bibliographie

2013 : CE QUE DISENT LES ÉTOILES (éditions Belin) co-écrit avec Noël Robichon.

Parrain : Jean-François PELLERIN

Jean-François Pellerin

L'éditorial du parrain - Été 2018

C’est un été caniculaire qui rayonne sur l’ensemble de la France. Une chaleur qui accompagne en ce 12 août 2018, lors de la nuit des étoiles, le lancement très médiatisé d’une sonde envoyée vers le Soleil : Parker Solar Probe. Après un long périple elle devrait approcher à « seulement » 6 millions de km de notre étoile,  (le soleil ayant un diamètre de 1 393 000 km), en 2025 !

Au moment ou vous êtes à l’écoute du programme d’été d’A Toi les étoiles, l’actualité spatiale reste très intense et chargée avec le retour d’une quinzième capsule Dragon venue ravitailler la station ISS. À noter aussi un troisième lancement de l'année 2018 pour Ariane 5 en juillet, avec la mise à poste de 4 nouveaux satellites Galiléo, en attendant, en septembre prochain, le 100ème Tir d’Ariane 5 (déjà !). Le 7 octobre prochain, Space X enverra son seizième lanceur Falcon dans l’Espace (un record !).

L’été aura vu aussi une grande avancée dans le domaine des vols spatiaux habités privés, et du tourisme spatial, avec fin juillet le vol chez Virgin Galactic de leur mini navette VSS montée de plus en plus près des étoiles, à plus de 52 km d’altitude, en attendant un jour les 80 puis les 100 km de la « frontière » de l’Espace !

La NASA a profité cet été de son soixantième anniversaire pour annoncer et présenter dans les médias ses équipages destinés aux premiers vols spatiaux privés prévus en 2019, (Avril 2019 pour le Dragon Crew de Space X, et juin 2019 pour le Starliner CST-100 de Boeing).

2022 pourrait être l’année du lancement du premier cosmonaute Indien avec une capsule indienne qui a effectué un test d’éjection en juillet (Abort Test). L’annonce a été faite en ce mois d’août par le Premier Ministre de l’Inde (affaire à suivre).

Autre volet du spatial, Donald Trump a créé cet été une « Armée » (Haut Commandement) de l’Espace des USA…

Avec toute cette actualité restez à l’écoute des programmes d’été 2018 d’A Toi Les Etoiles. 

Jean-François PELLERIN
Journaliste scientifique
Parrain d’A toi les Etoiles

Biographie

Jean-François Pellerin est journaliste scientifique, membre de l’AJPAE, spécialisé dans l’Aéronautique, le Spatial et l’innovation technologique.

Né en 1962 (l’année de la création du CNES et du premier Américain envoyé sur orbite : John Glenn) dans la ville natale du Judoka David Douillet. Il se passionne pour l’Aventure spatiale depuis 1972, l’année des dernières missions Apollo sur la Lune.

Diplômé d’une école d’Informatique (SUPINFO 83), il travaille pour la firme européenne ARIANESPACE. Ce qui lui vaudra, en rédigeant des manuels de référence des Télémesures des vols de participer à deux commissions d’enquête d’échecs du lanceur Ariane (V15 et V18). En 1987 il participe de façon très active au Plan d’Entreprise de Réorganisation d’Arianespace, en travaillant sur le projet de mise en place d’un système de Visioconférence par satellite entre la société à Evry (près de Paris) et le Centre Spatial de Kourou.

En 1988, sa candidature est retenue dans une sélection finale de cinq européens, pour travailler en tant qu’informaticien sur le Programme de station orbitale Columbus au sein de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) en Hollande.

Il travaille ensuite pour la Division Avions de la société Aérospatiale (aujourd’hui EADS Airbus) à Toulouse, en tant qu’ingénieur en gestion de projet sur le programme Airbus A340.

Entre 1991 et 1996 il crée et développe la marque commerciale OMNISPACE, pour vulgariser la conquête de l’Espace et la mettre à la portée du public et pour expliquer les enjeux et les défis de l’Homme dans l’espace, c’est ainsi qu’en 1991 il édite des livrets thématiques avec des diapositives.

A partir du milieu des années 90, il adhère au Cosmos Club de France d’Albert Ducrocq et effectue avec succès une reconversion dans la presse, en suivant un cycle de D.E.S.S. en communication et journalisme scientifiques (presse écrite et radio), et obtient un diplôme ès Science Technologie et Société au Arts et Métiers de Paris qui intègre le cours de socio-économie de la technique spatiale (cours du professeur André Lebeau, ancien Président du CNES), et celui de gestion de l’innovation en entreprise.

En 1995 il conseille la cinquième chaine, pour réaliser une émission de TV : à savoir, la réalisation d’une opération vidéo exceptionnelle entre le site Disneyland Paris et la station orbitale russe Mir pendant plusieurs heures avec un public de jeunes européens présents au sol et représentant l’ESA, venus dialoguer avec les astronautes.

En 1996, il effectue une mission en tant que premier journaliste civil au sein du SIRPA de l’Armée de l’Air et couvre l’actualité du premier scientifique français J.-J. Favier, volant sur la navette spatiale Columbia STS-78 et aura d’ailleurs à cette occasion le privilège de rentrer en communication avec lui par radio.

En 1998, il effectue une mission en tant que consultant ‘ESPACE’ pour le compte de France 3 et l’émission scientifique ‘C’est pas Sorcier’. Il écrit des articles spécialisés et de vulgarisation dans des magazines de sciences, d’Astronomie et d’Aéronautique (18 revues) et donne des conférences (300), il fait d’ailleurs partie de l’équipe des conférenciers du Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget depuis 1998.

Depuis 2006 Il publie des ouvrages spécialisés et de vulgarisation sur l’Espace dont un livre de référence (cf. bibliographie). Membre de l’AAMA et de la SAF (Société Astronomique de France), il est aussi depuis 2010 Administrateur de la Mars Society Française.

Bibliographie

Jean-François Pellerin est l’auteur des ouvrages suivants :

  • 1991 : 10 ANS DE NAVETTES SPATIALES AU SALON DU BOURGET (livret de 20 pages + diapositives).
    30 ANS DE VOLS SPATIAUX HABITES SOVIETIQUES (livret de 20 pages + diapositives) (Editions Omnispace).
  • 2006 : GUIDE DES COMBINAISONS SPATIALES ET DU VOL HABITE (Tessier & Ashpool ltd).
    Préfacé par l’astronaute Jean-Jacques Favier, 284 pages, 400 illustrations N/B et couleur.
  • 2009 : LES GRANDES HEURES DES PIONNIERS DE L’ESPACE,  EXPLOITS, RECORDS, CATASTROPHES (A2CMédias). Portfolio couleur 16 pages, 192 pages.
  • 2010 : 50 INVENTIONS DE NOTRE QUOTIDIEN TOMBEES DU CIEL (L’Esprit du Livre Editions).
    L’ESPACE UN DEFI DU TROISIEME MILLENAIRE, 160 pages, tout illustré photos N/B et couleur.
  • 2011 : AVENTURES DANS L’ESPACE - 20 RECITS AUTHENTIQUES (A2CMédias)
    Préfacé par l’astronaute Patrick Baudry, 222 pages, portfolio couleur de 24 pages. (Réédité fin 2012)
  • 2013 : EMBARQUEMENT POUR MARS – 20/25 (LES) DÉFIS À RELEVER (A2CMédias), co-dirigé avec Richard Heidmann, et Alain Souchier et Pierre Brisson + un Collectif d’auteurs et de rédacteurs de l’association Planète Mars (Mars Society).
    Préfacé par l’astronaute Thomas Pesquet, 220 pages. (Réédité fin 2015 avec Postface Romain Charles, Edition 3, parue en mai 2017, portfolio couleur 24 pages avec photos du vol de T. Pesquet).
  • 2014 : 100 INVENTIONS TOMBÉES DU CIEL (A2C Médias)
    Préfacé par l'astronaute Jean-Loup Chrétien, 200 pages tout illustré + portfolio couleur de 24 pages.

Blog

Jean-François Pellerin tiens à jour un blog : Aventure dans l'espace. Vous y découvrirez ses ouvrages, mais également son actualité. Accéder au blog du parrain d'A toi les étoiles