Marraine : Danielle BRIOT

Danielle BRIOT

L'éditorial de la marraine - Hiver - Printemps 2018

Au seuil de 2018, je souhaite à tous les auditeurs d’“A toi les étoiles”, pour eux et leurs proches, une très bonne année, avec l’assurance que de nouvelles découvertes astronomiques nous accompagneront et susciteront notre enthousiasme tout au long de l’année.

Il me plaît de souligner qu’une émission radiophonique  comme “A toi les étoiles” qui enchante ses auditeurs depuis treize ans, est la preuve que l’astronomie peut être évoquée de façon efficace et plus que plaisante, sans aucune image pour accompagner exposés et explications.

Bien sûr, les images d’astronomie sont absolument splendides, elles sont en fait de plus en plus magnifiques, et elles font notre plaisir à tous. On peut alors s’interroger sur le fait que les services de communication d’un certain nombre d’organismes d’astronomie et d’astrophysique, en particulier d’agences spatiales, parmi de très belles images obtenues par de réelles observations scientifiques, diffusent également des images qui n’ont rien de scientifique. Ces images qualifiées de “vues d’artistes” ne portent quelquefois même pas cette mention, ou alors de façon extrêmement discrète. Il est évident, pour ne prendre qu’un exemple, que les soi-disant paysages sur des planètes extra-solaires ne correspondent à rien d’autre que l’imagination délirante et nullement scientifique de leur auteur. L’astronomie a suffisamment de sujets pour nous intéresser et souvent nous passionner sans qu’il soit besoin d’ajouter de ce type de fantaisies qui confinent à l’absurdité. Donc, n’oublions pas de regarder avec un œil critique les images diffusées pas certaines agences, avant de leur accorder, si cela est justifié, toute notre admiration.

Danielle BRIOT
Astronome à l'Observatoire de Paris
Marraine d’A toi les Etoiles

Biographie

Astronome-astrophysicienne à l'Observatoire de Paris Danielle Briot mène ses recherches parallèlement sur plusieurs sujets : l’astrophysique des étoiles bleues, les planètes extrasolaires et la recherche de la vie dans l’Univers, ainsi que sur l’histoire de cette  science en pleine expansion qu’est l’astrobiologie. Elle se consacre également à la diffusion de l'astronomie avec des cours, des articles de popularisation de la science, et de nombreuses conférences tant en région parisienne qu'en province. Elle participe à l’enseignement destiné aux professeurs à l’observatoire de Paris-Meudon. Depuis plus d’une quinzaine d’années, elle a développé cette forme d’enseignement spécial qui consiste à faire découvrir l’astronomie à des détenus par des cours, des conférences et même des observations nocturnes dans différentes prisons à Paris et en province. 

Ses résultats scientifiques sont publiés dans des revues spécialisées, par exemple Astronomy and Astrophysics, Astrobiology, International Journal of Astrobiology, ainsi que dans des comptes-rendus de colloques et congrès scientifiques. Elle a contribué à un livre sur l’histoire de l’astrobiologie et à un livre sur la formule de Drake, qui concerne la probabilité d’entrer en contact avec une civilisation extraterrestre.

Pendant 3 ans, en co-signature, elle a publié chaque mois dans la revue l’Astronomie des articles d’initiation sur l’astrophysique des étoiles. Ces articles ont été réunis pour former un livre « Ce que disent les étoiles » dont le but est de faire connaître au plus grand public ce que sont les étoiles, comment et pourquoi elles brillent, comment elles naissent, vivent et meurent. Elle a ensuite publié dans la même revue pendant 2 ans des articles sur les planètes extrasolaires.

Bibliographie

2013 : CE QUE DISENT LES ÉTOILES (éditions Belin) co-écrit avec Noël Robichon.

Parrain : Jean-François PELLERIN

Jean-François Pellerin

L'éditorial du parrain - Hiver - Printemps 2018

Une nouvelle année commence, et déjà de nombreux faits dans l’actualité astronautique nous laissent penser que cette année sera passionnante et chargée au niveau planning comme le fût 2017.

Après avoir réussi 18 tirs avec succès, l’an passé, SpaceX a mené à bien son tir inaugural de sa fusée géante Falcon Heavy, le 6 février 2018 à 21 h 45 heure de Paris. Tout a fonctionné à merveille avec ce lanceur de 70 mètres pour 1421 tonnes de masse, qui a « lâché les chevaux » en allumant ses 27 moteurs merlin. Une montée majestueuse, et un grand panache de fumée et de vapeur d’eau, filmé par des « fanas » positionnés loin du pas de tir du Kennedy Space Center pour des raisons de sécurité. Celui-là même d’où décolla Apollo 11 en 1969 ! Le premier vol officiel de ce lanceur « mastodonte » a démontré que la fusée a été capable d’assurer toutes les étapes cruciales du tir, avec trois Facon 9 assemblées ensemble, qui ont réussi à revenir se poser au sol sur zones statiques pour les fusées latérales. (Sauf le corps central qui a manqué la barge par manque de carburant.) Tout cela orchestré en offrant un véritable ballet à vous couper le souffle.

L’étage supérieur a ensuite  poussé pour prendre de l’altitude, envoyant un bien  curieux satellite dans l’Espace : à savoir une voiture décapotable Tesla appartenant au CEO de SpaceX & Tesla : Elon Musk, et le tout en direction d’une orbite très elliptique pour passer très loin de Mars. (« Une voiture rouge en direction de la ‘Planète Rouge’ » !)

En ce début d’année, on notera aussi le lancement V241 d’Ariane 5 le 25 janvier, avec défaillance lors de l’injection des deux satellites sur une mauvaise orbite.  Mais ceux-ci pourront néanmoins être sauvés grâce à leur moteur d’apogée, qui va aller positionner les satellites sur les orbites définitives après plusieurs semaines de manœuvres ! Bien d’autres lancements ont eu lieu en janvier-février de la part d’autres grandes puissances spatiales. L’excellent magazine Air & Cosmos vous fait régulièrement un bilan des tirs en cours et à venir. N’hésitez pas à le consulter chaque semaine.

Pour la communauté martienne - en attendant le lancement en mai prochain du robot Mars Insight dont l’arrivée est prévue sur Mars fin novembre - nous avons fêté en janvier un bel anniversaire : à savoir les 14 ans de vie opérationnelle du rover Opportunity. À cette occasion, il passe le cap des 45 km parcourus sur le sol de la Planète Rouge, un record. Au total, si l’on additionne tous les rovers en distance parcourue cumulée, cela nous donne plus de 70 km ! (Curiosity 18 km, Spirit 7,7 km, & Sojourner 0,4 km…)

Pour le premier trimestre 2018, notons aussi un autre bel anniversaire - à 8 jours près - avec les 50 ans de la mise en service de la base spatiale de Kourou avec un tir de fusée Véronique le 9 avril 1968 !  

Pour terminer cet éditorial de début d’année, je vous souhaite tous mes vœux pour 2018 à vous toutes et tous, auditrices et auditeurs de l’émission "A toi les étoiles" animée par Franck Menant, ainsi qu’à la marraine Danielle Briot. Prospérité, santé et de beaux ciels à observer. Bon vol et restez à l’écoute… Et une pensée toute particulière pour l’astronaute américain John Young, qui nous a quitté à 87 ans, détenteur de six vols spatiaux dont deux vers et sur la lune. Il ne reste plus dorénavant que 5 moonwalkers en vie sur 12 !

Jean-François PELLERIN
Journaliste scientifique
Parrain d’A toi les Etoiles

Biographie

Jean-François Pellerin est journaliste scientifique, membre de l’AJPAE, spécialisé dans l’Aéronautique, le Spatial et l’innovation technologique.

Né en 1962 (l’année de la création du CNES et du premier Américain envoyé sur orbite : John Glenn) dans la ville natale du Judoka David Douillet. Il se passionne pour l’Aventure spatiale depuis 1972, l’année des dernières missions Apollo sur la Lune.

Diplômé d’une école d’Informatique (SUPINFO 83), il travaille pour la firme européenne ARIANESPACE. Ce qui lui vaudra, en rédigeant des manuels de référence des Télémesures des vols de participer à deux commissions d’enquête d’échecs du lanceur Ariane (V15 et V18). En 1987 il participe de façon très active au Plan d’Entreprise de Réorganisation d’Arianespace, en travaillant sur le projet de mise en place d’un système de Visioconférence par satellite entre la société à Evry (près de Paris) et le Centre Spatial de Kourou.

En 1988, sa candidature est retenue dans une sélection finale de cinq européens, pour travailler en tant qu’informaticien sur le Programme de station orbitale Columbus au sein de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) en Hollande.

Il travaille ensuite pour la Division Avions de la société Aérospatiale (aujourd’hui EADS Airbus) à Toulouse, en tant qu’ingénieur en gestion de projet sur le programme Airbus A340.

Entre 1991 et 1996 il crée et développe la marque commerciale OMNISPACE, pour vulgariser la conquête de l’Espace et la mettre à la portée du public et pour expliquer les enjeux et les défis de l’Homme dans l’espace, c’est ainsi qu’en 1991 il édite des livrets thématiques avec des diapositives.

A partir du milieu des années 90, il adhère au Cosmos Club de France d’Albert Ducrocq et effectue avec succès une reconversion dans la presse, en suivant un cycle de D.E.S.S. en communication et journalisme scientifiques (presse écrite et radio), et obtient un diplôme ès Science Technologie et Société au Arts et Métiers de Paris qui intègre le cours de socio-économie de la technique spatiale (cours du professeur André Lebeau, ancien Président du CNES), et celui de gestion de l’innovation en entreprise.

En 1995 il conseille la cinquième chaine, pour réaliser une émission de TV : à savoir, la réalisation d’une opération vidéo exceptionnelle entre le site Disneyland Paris et la station orbitale russe Mir pendant plusieurs heures avec un public de jeunes européens présents au sol et représentant l’ESA, venus dialoguer avec les astronautes.

En 1996, il effectue une mission en tant que premier journaliste civil au sein du SIRPA de l’Armée de l’Air et couvre l’actualité du premier scientifique français J.-J. Favier, volant sur la navette spatiale Columbia STS-78 et aura d’ailleurs à cette occasion le privilège de rentrer en communication avec lui par radio.

En 1998, il effectue une mission en tant que consultant ‘ESPACE’ pour le compte de France 3 et l’émission scientifique ‘C’est pas Sorcier’. Il écrit des articles spécialisés et de vulgarisation dans des magazines de sciences, d’Astronomie et d’Aéronautique (18 revues) et donne des conférences (300), il fait d’ailleurs partie de l’équipe des conférenciers du Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget depuis 1998.

Depuis 2006 Il publie des ouvrages spécialisés et de vulgarisation sur l’Espace dont un livre de référence (cf. bibliographie). Membre de l’AAMA et de la SAF (Société Astronomique de France), il est aussi depuis 2010 Administrateur de la Mars Society Française.

Bibliographie

Jean-François Pellerin est l’auteur des ouvrages suivants :

  • 1991 : 10 ANS DE NAVETTES SPATIALES AU SALON DU BOURGET (livret de 20 pages + diapositives).
    30 ANS DE VOLS SPATIAUX HABITES SOVIETIQUES (livret de 20 pages + diapositives) (Editions Omnispace).
  • 2006 : GUIDE DES COMBINAISONS SPATIALES ET DU VOL HABITE (Tessier & Ashpool ltd).
    Préfacé par l’astronaute Jean-Jacques Favier, 284 pages, 400 illustrations N/B et couleur.
  • 2009 : LES GRANDES HEURES DES PIONNIERS DE L’ESPACE,  EXPLOITS, RECORDS, CATASTROPHES (A2CMédias). Portfolio couleur 16 pages, 192 pages.
  • 2010 : 50 INVENTIONS DE NOTRE QUOTIDIEN TOMBEES DU CIEL (L’Esprit du Livre Editions).
    L’ESPACE UN DEFI DU TROISIEME MILLENAIRE, 160 pages, tout illustré photos N/B et couleur.
  • 2011 : AVENTURES DANS L’ESPACE - 20 RECITS AUTHENTIQUES (A2CMédias)
    Préfacé par l’astronaute Patrick Baudry, 222 pages, portfolio couleur de 24 pages. (Réédité fin 2012)
  • 2013 : EMBARQUEMENT POUR MARS – 20/25 (LES) DÉFIS À RELEVER (A2CMédias), co-dirigé avec Richard Heidmann, et Alain Souchier et Pierre Brisson + un Collectif d’auteurs et de rédacteurs de l’association Planète Mars (Mars Society).
    Préfacé par l’astronaute Thomas Pesquet, 220 pages. (Réédité fin 2015 avec Postface Romain Charles, Edition 3, parue en mai 2017, portfolio couleur 24 pages avec photos du vol de T. Pesquet).
  • 2014 : 100 INVENTIONS TOMBÉES DU CIEL (A2C Médias)
    Préfacé par l'astronaute Jean-Loup Chrétien, 200 pages tout illustré + portfolio couleur de 24 pages.

Blog

Jean-François Pellerin tiens à jour un blog : Aventure dans l'espace. Vous y découvrirez ses ouvrages, mais également son actualité. Accéder au blog du parrain d'A toi les étoiles